LE PRIX ALICE E. JOHANNSEN

Alice E. Johannsen est née en 1911 à la Havane, Cuba. Après ses études à l’Université McGill, elle s’intéresse très tôt à l’éducation relative à l’environnement et devient membre de prestigieuses associations de musées à travers le monde. Elle devient directrice du musée Redpath de l’Université McGill à l’âge de 40 ans. En 1970, elle devient la directrice du domaine Gault du mont Saint-Hilaire. Elle fonde alors le Centre de la Nature du mont Saint-Hilaire en 1972 et le dirige jusqu’en 1980. Alice E. Johannsen a été une personne influente qui a beaucoup fait pour la nature, les musées et sa communauté. Avant sa mort en 1992, elle a fait don de sa propriété au mont Saint-Hilaire afin que l’Université McGill assure la protection de son caractère naturel.

En son nom, le Centre de la Nature du mont Saint-Hilaire remet chaque année le “prix d’excellence Alice E. Johannsen” à une personne ayant contribué de façon notoire à la protection de la nature.




LES RÉCIPIENDAIRES


Logo_AssociationScouts

2014 - Les prix Alice Johannsen a été attribué à Fernand Rainville. Fernand a créé en 1993 un réseau d’une vingtaine de clubs de marche animés par lui et qui offrent, en toute saison, aux citoyens l’occasion de soigner leur santé par la marche, en milieu urbain, mais surtout dans des lieux naturels, comme les collines montérégiennes et les îles de Boucherville. Le Réseau « À-Vie-Forme » offre depuis plus de 20 ans un programme de mise en forme axé sur la Marche-Santé. Ces clubs ont permis, au cours des 20 dernières années, de rejoindre des milliers de marcheurs qui trouvent dans les activités de marche des contacts sociaux amicaux et souvent des contacts directs avec la nature de la région.


Logo_AssociationScouts

2013 - Les prix Alice Johannsen a été attribué à Louise Casavant Louise Casavant est une passionnée de nature et une bienfaitrice discrète. Depuis plus de 30 ans, elle fait du bénévolat en lien avec l’environnement et l’agriculture biologique. Ancienne enseignante au primaire, elle est plus que jamais active au sein de sa communauté pour la protection du patrimoine naturel. En donnant ainsi de son temps, Louise Casavant partage sa passion et son respect de la nature auprès de personnes et organisations qu’elle côtoie. À sa façon, elle contribue à la protection de la montagne et à la santé de notre patrimoine naturel.


Logo_AssociationScouts

2012 - Les prix Alice Johannsen a été attribué aux Scouts de Mont-Saint-Hilaire Depuis près de dix ans, ils participent annuellement à une journée de corvée bénévole à la montagne. Chaque année, c’est avec des gants à la main et le sourire aux lèvres que les jeunes et leurs animateurs plantent des arbres, creusent des rigoles, ramassent des déchets et contribuent à leur façon à la protection de la montagne. Entre 2004 et 2012, ce sont plus de 2 650 heures de bénévolat qui ont été effectuées par les scouts, jeunes et adultes, pour la protection des milieux naturels de la Réserve de biosphère du mont Saint-Hilaire.


Logo_OeilRegional

2011 - Le conseil d’administration veut souligner ainsi la contribution importante de l’Oeil Régional à la connaissance et la protection de notre richesse naturelle régionale. Depuis 1995, l’œil Régional a publié quelques 190 chroniques mensuelles sur la flore et la faune de la montagne, ainsi que 90 chroniques mensuelles sur les enjeux de la Réserve de la biosphère. L’œil Régional a également publié en 2010 11 chroniques sur la biodiversité pour souligner l’Année Internationale de la biodiversité.


Logo_OziasLeduc

2010 - L'honneur est allé à l'école secondaire Ozias Leduc. Les élèves et enseignants entretiennent une relation privilégiée avec le mont Saint-Hilaire. Depuis des années, les enseignants de science ont décidé de sensibiliser les élèves à l’importance des milieux naturels et de leur conservation en réalisant des activités bénévoles de restauration des milieux naturels. Entre 2006 et 2009, près de 550 élèves ont effectué plus de 1750 heures de bénévolat. En donnant de leur temps et en adoptant des façons de faire respectueuses de l’environnement, enseignant et élèves de l’école secondaire Ozias Leduc ont choisi par de participer à la conservation des milieux naturels.


Photo_JeanDeslauriers

2009 - Prix attribué à Jean Deslauriers, producteur maraîcher de Sainte-Madeleine. Dès le début des années 1980, Monsieur Deslauriers est un pionnier des haies brise-vent au Québec. Tout au long de sa carrière, il a démontré une grande ouverture d’esprit dans ses pratiques avec un souci d’amélioration continue et de production agricole en harmonie avec la nature. Il a donné beaucoup de son temps à l’entretien de ses plantations, mais également au soutien des différentes équipes de recherche avec lesquels il a contribué. Monsieur Deslauriers est un exemple inspirant pour les agriculteurs d’ici et d’ailleurs.


2008 - L’honneur est allé à Gilles Chassé, patrouilleur bénévole. Désireux de sensibiliser les visiteurs à l’importance de la nature et de leur responsabilité comme randonneur, il a accompli plus de 300 heures de bénévolat et ce, malgré un arrêt de plusieurs mois d’arrêt à cause d’une blessure. Amant de la nature et de la montagne, il a même été guide durant quelques temps aux États-Unis après avoir commencé comme patrouilleur bénévole à la montagne.


2007 - L’honneur est allé à François Gagnon, photographe, citoyen de la région, est reconnu pour la qualité de ses photos de nature tant de la montagne que de la Vallée du Richelieu. Il souhaite sensibiliser les gens à l’importance de la nature et de mettre en valeur la richesse de notre patrimoine naturel durant les 4 saisons. Il est le Photographe du livre d’images ” La vallée du Richelieu ” publié en 2005.


2006 - Prix attribué au couple Ferdinand et Esméralda Berner des Jardins Bethel, bio-agriculteurs sur le chemin des étangs à Mont-saint-Hilaire. Fernand et Esméralda sont reconnus dans la région pour la qualité et la diversité de leurs produits biologiques. L’approche bio qu’ils pratiquent offre un exemple éloquent de la coexistence harmonieuse entre les activités agricoles et la nature. Ils combinent avec passion et patience : santé de la terre et santé des produits.


2005 - Prix attribué à Monique Lecours, citoyenne de Mont-Saint-Hilaire, qui a déjà été nommée ” Grande Richeloise ” par la Chambre de Commerce de la Vallée du Richelieu, elle est active de façon bénévole dans la protection des milieux naturels de la région. En 2003-04, elle était la Présidente dynamique et efficace du comité du périmètre de la montagne où elle a permis à un groupe de citoyens de proposer des mesures audacieuses mais réalistes de protection du piémont du Mont Saint-Hilaire. En 2005, elle est présidente du comité de suivi de protection du périmètre de la montagne, afin d’assurer la réalisation des mesures proposées. Monique Lecours est un exemple stimulant pour tous ceux qui œuvrent en conservation.


2004 - Prix attribué à Jacques Messier, citoyen hilairemontais actif et éclairé qui, depuis 10 ans, œuvre bénévolement à la défense du piémont. Il est membre fondateur de l’Association des Citoyens de Mont-Saint-Hilaire, dédié à la promotion du patrimoine naturel de la montagne et de ses environs. Jacques Messier est aussi récipiendaire du Prix Phénix de l’environnement 2000, la plus grande distinction environnementale offerte au Québec. Ce prix souligne également sa contribution à la protection de la biodiversité au mont Saint-Hilaire.


2003 - Prix attribué à Joan Ouellette, protectrice et passionnée de la flore et de la faune du mont Saint-Hilaire. Elle exprime son attachement à la richesse naturelle de la montagne par la peinture et des reportages vidéos qui ont été présentés à de nombreuses expositions. À travers son amour et ses talents artistiques, Joan Ouellette contribue à sensibiliser la population à la coexistence harmonieuse des humains avec les animaux et les plantes.


2002 - Prix attribué à Annemarie Roth, fondatrice et dirigeante du Centre de Réhabilitation des Oiseaux de la Montérégie (CROB). Son implication a commencé en 1970 quand elle a rencontré Alice Johannsen pour travailler comme bénévole au Centre de la Nature. Quelques années plus tard, en 1987, elle crée le CROB spécialisé dans le soin d’oiseaux de proie. Depuis sa fondation, il a permis de soigner plus de 4000 oiseaux blessés ou abandonnés. Par sa générosité et ses efforts incessants en conservation, Annemarie Roth a inspiré et sensibilisé de nombreux jeunes.


2001 - Prix attribué à Réjean Laramée, initiateur du projet d’embellissement du Vieux Village de Mont-Saint-Hilaire par l’aménagement d’une forêt urbaine (1998-2000). Réjean Laramée a réussi à rallier, en plus de l’administration municipale, de nombreux bénévoles et élèves des écoles du village, en vue du verdissement du village en harmonie avec la montagne.


Droit d'auteur © 2012 Centre de la Nature Mont Saint-Hilaire


Crédits photos: Françoise Coté - Joan Ouellette - Daniel Cyr - Jacques Messier - Mireille Meister - Andre-Paul Therrien

Faire un don maintenant par CanadaHelps.org!